07/05/2007

Espoir

Je suis las de lutter contre la marée,

J'ai envie de me laisser submerger,

Des larmes, des rires, des heurts,

Mais où est caché le bonheur?

il est loin le temps des enfants

Des gens, des contents,

Je souhaite une belle vie,

que je vois, que je rie,  

 

Dites-moi les gueulants:

Pourquoi être si violents?

 

20:02 Écrit par Pascal Neyman dans C'est mon jardin plus très secret | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : en passant |  Facebook |

Commentaires

bon week-end je suis bien d'accord avec toi . ainsi je me suis retirée des rats des villes pour faire ami-ami avec les rats des champs en bas de ma montagne, source derrière chez nous et vallées, mer en face à deux minutes voila un choix de vie !

Écrit par : adespota | 12/05/2007

Les commentaires sont fermés.