10/09/2006

Petit poème en passant

Une amie m'a demandé un poème,

C'est fou, mais oui, il paraît qu'elle les aime,

Mais de quoi dois-je parler?

Et que puis-je oublier?

Dois-je parler de malheur?

Puis-je m'emplir de bonheur?

En fait, je vois qu'elle est triste,

Donc, je serai optimiste,

 

La vie, la vraie, est en nous,

Et souvent, que voyez-vous?

De pleurs, des heurs, des horreurs,

On oublie que font les fleurs:  

Nous apporter un espoir,

D'entendre, de sentir, de voir,

Tout ce qui vit et nourrit

Les enfants purs de la vie

Que nous sommes,

Nous les hommes.

 

Et, oui, nous, les êtres humains,

assurons des lendemains

Qui chantent, qui dansent

Qui parlent, qui pensent,

Mais qui tous les jours,

nous rappellent l'amour.

 

Cette vie nous est offerte et, donc, nous appartient,

A toi d'assurer seul ou non son lendemain.  

21:20 Écrit par Pascal Neyman dans C'est mon jardin plus très secret | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poeme, en passant |  Facebook |

Mes fleurs se présentent à vous

Je vous avais promis des photos de mes onagres. En voici, en pleine forme. En un an, elles ont doublé voire triplé. La floraison se fait surtout le soir et le matin. Elle perdure la journée s'il fait frais. L'autre jour, il faisait chaud (plus de 25 °), elles se sont flétries.

 

 

Je profite également de ce post pour vous montrer mes rudbekias, acquis cette année. En pleine forme également.

 

 

02/09/2006

Nettoyage des bulbes

Si vous remontez à quelques pages dans mon blog, vous découvrirez les magnifiques tulipes que j'avais obtenues au printemps dans mon parterre.

Après la floraison, je m'étais demandé si je devais laisser les bulbes en terre ou non. Ignorant de la chose, j'ai posé la question à un jardinier qui m'a conseillé de les retirer et de les laisser sécher pendant la belle saison dans ma cave. En effet, si le laissais les bulbes, ils allaient dégénérer après 3 - 4 ans. Chaque bulbe a tendance a former des plus petits bulbes qui épuisent le bulbe principal. Au lieu des belles tulipes au haut port que j'avais pour l'instant, j'allais obtenir des tulipes basiques, assez petites et sans éclat. Il était même probable que je n'obtienne plus de fleurs à la longue. En un mot, elles allaient redevenir sauvages en quelque sorte.

Je n'ai donc pas hésité et, pour garder les variétés que j'ai achetées, j'ai tout déterré pour les mettre en cave.

 

Donc, aujourd'hui, j'ai tout ressorti. Tout était sec. Chaque bulbe avait en effet créé des petits bulbes ou cayeux. J'ai tout détaché et séparé les gros bulbes des petits. Ceux-ci seront placés dans un espace à part car, logiquement, ils ne fleuriront pas cette année. Ils doivent en effet prendre des forces.

 

Toute cette opération n'est pas obligatoire. Mais alors, n'oubliez surtout pas de diviser ces touffes après 3 - 4 ans, sous peine de la dégénérescence que j'évoquais tantôt.

Fin septembre, je replante le tout.