04/04/2006

Un peu de philosophie

L'autre jour, un copain m'a envoyé un beau fichier sur Internet. J'ai trouvé qu'il était plein de philosophie et j'ai voulu vous en faire profiter.

 

Un professeur de philosophie se présente un jour devant la classe avec une série d'objets inhabituels qu'il pose sur son pupitre, face à ses étudiants. Le silence intrigué de l'assistance étant acquis, le professeur prend un grand bocal de cornichons (vide et propre) et commence à le remplir jusqu'au bord supérieur de pierres d'un diamètre situé entre 6 et 7 cm.

Une fois ceci terminé, il demande à sa classe si le bocal est rempli. Les élèves répondent que oui.

Le professeur prend alors un sachet rempli de gravillons et le verse dans le bocal. Il agite le tout, pour égaliser, et voilà que le gravier remplit tous les espaces encore vides.

Après avoir complété cette manipulation, le professeur demande encore une fois si le bocal est maintenant bien rempli. La classe répond, hilare et intriguée, que oui.

Le professeur se saisit alors d'un petit sac de sable et en verse le contenu dans le bocal. Evidemment, le sable se fraie un passage dans les interstices qui sont encore disponibles, au grand contentement de la classe.

 

"Voyez-vous" dit le professeur en s'adressant à ses étudiants, "j'aimerais que vous compariez ceci à votre propre existence.

Les grosses pierres représentent les choses véritablement importantes, comme la famille, le couple, la santé, les enfants. Ces choses qui font que, même si vous perdez tout le reste, votre vie n'en demeurera pas moins remplie.

Les gravillons représentent, quant à eux, les choses qui sont importantes, mais non essentielles, comme le travail, la maison, la voiture.

Enfin, les grains de sable peuvent être comparés aux choses sans importance.

Si vous commencez par mettre le sable dans le bocal, il ne restera plus assez d'espace pour le gravier ou les pierres.

 

Il en va de même avec votre vie: si vous gaspillez votre disponibilité et votre énergie pour les petites choses, il ne vous restera jamais assez de temps, ni de place, pour ce qui est essentiel à votre bonheur.

Jouez avec vos enfants, prenez le temps d'être à l'écoute de votre santé, sortez avec votre conjoint, parlez avec vos parents. Il y aura toujours du temps pour réparer l'aspirateur, pour finir un dossier ou laver la voiture.

Soignez les grands pierres en tout premier lieu, ce sont les choses qui comptent vraiment. Le reste n'est que sable qui s'acoule entre vos doigts".

 

Voilà bien une morale qui valait la peine d'être dite.

 

Bien évidemment, il existe, sur Internet, une autre morale. Celle-là, vous la trouverez sur mon autre blog.

21:51 Écrit par Pascal Neyman | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : considerations personnelles |  Facebook |

Commentaires

... Très beau.

Écrit par : Pierre | 05/04/2006

Bonjour, Joyeuses fêtes de Pâques. @+

Écrit par : Véronique | 16/04/2006

Un texte qui valait la peine d'être lu et partagé.Merci

Écrit par : micheline | 24/02/2009

Les commentaires sont fermés.